Thomas Ferrand n’a pas attendu « le monde d’après » pour interrompre il y a quelques années sa carrière de metteur en scène en vue et bifurquer vers des chemins moins balisés. En l’occurrence, celui de la botanique, avec une préférence pour les herbes sauvages et leurs pouvoirs nutritifs, thérapeutiques mais aussi poétiques. Le TAP s’associe à cet artiste-botaniste hors normes, déjà invité de Traversées à Poitiers, pour un compagnonnage au long cours, qui s’inventera au fur et à mesure des saisons. S’y profilent déjà des balades poético-botaniques, des cueillettes joyeuses, des dégustations bien accompagnées ou un spectacle avec les étudiants de l’Université de Poitiers. Le parvis du TAP pourrait même se transformer en jardin sauvage… Sa venue est aussi une manière pour le TAP d’envisager une programmation artistique en d’autres lieux, sur d’autres tempos.

Vidéos

Programme