Le TAP en réseau

Scènes nationales

Un réseau

  • 74 Scènes nationales implantées en France métropolitaine et en Outre-mer. Fruit de la rencontre autour d’un lieu, entre une volonté politique locale, des élus et les services de l’État. « Elles mettent en œuvre leurs projets à partir de complexes architecturaux voués à la rencontre de tous les arts du spectacle vivant (théâtre, danse, musique, cirque…) mais aussi, pour bon nombre d’entre elles, des arts visuels (cinéma, arts plastiques…) ».
  • 74 directrices et directeurs (54 hommes – 21 femmes soit 72% d’hommes et 28% de femmes) nommés par les conseils d’administration de ces établissements sur un projet artistique et culturel singulier.
  • 74 projets artistiques différents, mais un socle commun de missions.
  • 74 équipes constituées de professionnels (une moyenne de 26 salariés permanents/ structure) au service du projet, des artistes  et de la population. Autant d’opportunités de développer un travail en réseau et des partenariats, afin d’accompagner et soutenir la création pour favoriser la circulation des œuvres en France et à l’étranger.
  • 74 budgets et formes de financement: on retrouve très souvent l’intervention de l’ensemble des collectivités territoriales pour le fonctionnement des Scènes nationales et le développement de leurs activités.

La force d’un réseau

  • Rassemblées en un réseau de diffusion, les Scènes nationales organisent la circulation des œuvres du spectacle vivant.
  • En tant que lieu de création, elles sont des interlocuteurs essentiels dans le système de production.
  • Élevées au rang de référence nationale pour leur projet artistique, elles bénéficient d’un rayonnement sur le plan local, national, voire international.
  • Les Scènes nationales servent un même projet social et démocratique en multipliant les initiatives d’action culturelle pour sensibiliser le plus grand nombre aux œuvres de la création contemporaine.

Entrez dans la danse

Entrez dans la danse Le TAP est membre du réseau Entrez dans la danse qui réunit de nombreux acteurs de la danse sur le territoire poitevin. À partir de la programmation chorégraphique du Centre d’Animation de Beaulieu et du TAP, le collectif propose un parcours composé de spectacles, ateliers, conférences et rencontres avec les artistes.

Les partenaires de la saison

Culture, ACOR, AFCAE, Agence du court métrage, Agence livre, cinéma & audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine, ALEPA, Amnesty International France, Arte, Association France Palestine Solidarité, Atelier Canopé Poitiers, La Belle Aventure, Bref, Cannes Court Métrage – Festival de Cannes, Capricci, Centre d’Animation de Beaulieu, Centre d’Animation des Couronneries, Centre National du cinéma et de l’image animée, Centre Régional de Promotion du Cinéma, Centre Socioculturel de La Blaiserie, CHU de Poitiers, CinéClass – Festival international du film scolaire et universitaire, Cinéma en Limousin, Cinéma Le Dietrich, Centre LGBTI du Poitou, CFMI – Poitiers, Confort Moderne, Conservatoire de Grand Poitiers, Crous, École Européenne Supérieure de l’Image, Entrez dans la danse, ENSIP, Ekinox, Espace Mendès France, ESPE, L’Extra Court, La Factory, Festival International des Arts de Bordeaux Métropole, Festival International du Film Indépendant de Bordeaux, Filmer le travail, France Alzheimer Vienne, France Amérique Latine, France Bleu Poitou, Gamers Assembly, GCS Handicap Sensoriel Poitou-Charentes, GCS Itinéraire santé, GNCR, Goethe Institut, Institut français, Jazz à Poitiers, Inter’Signes, Junkpage, Kino Sound Studio, L’A. Agence culturelle Nouvelle-Aquitaine, label Cinq7, Lieu multiple, Lily Post-prod, Maison des étudiants, Le Moulin du Roc – scène nationale Niort, Musées de Poitiers, Nova, Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine (OARA), Office national de diffusion artistique (ONDA), OpenEyes Filmfest Marburg, Ouaga Film Lab, Panique au dancing – Niort, Passeurs d’images en Poitou-Charentes, Les Petits Débrouillards, Poitiers Jeunes, pôle Aliénor Poitiers – Tours, Quinzaine des Réalisateurs – SRF, Radio Pulsar, Red Chemistry, Rectorat de l’Académie de Poitiers, Réseau Canopé, Réseau des médiathèques de Poitiers, Sacem, SEVE, Soirées Lyriques de Sanxay, Syndicat français de la critique de cinéma, Les 3T-Scène conventionnée de Châtellerault, Technogramma, Traversées – Ville de Poitiers, Tsugi, Université de Poitiers, UPCP-Métive, Villa Bloch, Voix Publiques, VOSTAO, War On Screen.

Les partenaires d’échanges

Domaine La Tour Beaumont, Gargouil, Jolival, Rannou-Métivier, La Route des fromages de chèvre de Nouvelle-Aquitaine.

Scène Nationale

Une association et des missions de service public

Les Scènes Nationales, 70 établissements sur le territoire, sont en charge de missions de service public :
– être un lieu de production et de diffusion artistique de référence nationale,
– organiser la confrontation des langages et des formes artistiques en privilégiant la création contemporaine,
– favoriser de nouveaux comportements à l’égard de la création artistique,
– nourrir le débat collectif et la vie sociale de la rencontre et du dialogue de l’artiste avec la société.

Ces missions sont mises en œuvre dans le cadre d’un projet culturel et artistique proposé par le directeur.
Un contrat d’objectifs et de moyens, signé avec les collectivités publiques de tutelles, le Directeur et le Président, permet la réalisation du projet.
Un programme qui témoigne de la diversité de la création artistique d’aujourd’hui.

 

Une programmation tout public

Spectacle vivant

  • Un programme pluridisciplinaire de 60 spectacles, soit environ 120 représentations par an.
  • Une programmation multiforme pour les espaces de vie : bars, foyers.
  • Un programme de médiation culturelle et de relation avec les publics.
  • Un festival : Festival À Corps, festival organisé en partenariat avec l’Université de Poitiers et le Centre de Beaulieu.

Cinéma

  • Trois salles classées Art et Essai classée « Recherche et Découverte » et « Jeune Public », membre du réseau Europa Cinémas avec un programme de 200 films par an.
  • Un festival : Poitiers Film Festival, rencontres internationales des écoles de cinéma, dix jours de fête consacrés au jeune cinéma mondial.

Une équipe

56 permanents pour le spectacle vivant, le cinéma et les festivals.

Les financeurs

Le TAP – Théâtre Auditorium de Poitiers est financé par Grand Poitiers, la Ville de Poitiers, le Ministère de la Culture – DRAC Nouvelle-Aquitaine, la Région Nouvelle-Aquitaine.