TAP auditorium
6 rue de la Marne 86000 Poitiers

Présentation

Après ces longs mois de silence, comment ne pas célébrer le retour au concert à travers Beethoven dont nous fêtons cette année le 250e anniversaire !
Quoi de plus universel que ses neuf symphonies : un immense hymne à la vie, puissamment prométhéen.
Le concert présenté le 19 juillet est fort de symboles. Il offre un condensé de notre programme d’ouverture de saison en octobre prochain, mais dans un cheminement inversé qui éclaire ces œuvres de façon inhabituelle.
En effet, les Symphonies n° 2 et 5, distantes seulement de quelques années, appartiennent à deux mondes. La 2e Symphonie respire encore l’esprit du 18e siècle, là où la 5e nous plonge dans un univers tragique qui préfigure le romantisme.
Prendre à rebours la chronologie et composer pour la circonstance une Symphonie « imaginaire » qui démarre dans le vertige du premier mouvement de la 5e Symphonie pour s’achever dans l’allégresse juvénile du Finale de la 2e, c’est faire le choix d’un retour vers la lumière, vers le monde d’avant, et cela prend un sens tout à fait particulier aujourd’hui après ces mois sans culture : une magnifique expérience à partager avec notre public pictavien.

Horaires / lieux

    • 19:30
    • TAP auditorium
    • On ne vous embrasse pas mais le coude y est !

Distribution

Philippe Herreweghe direction

> Ludwig van Beethoven Symphonie n°5 en ut mineur op. 67 (1er mouvement), Symphonie n°2 en ré majeur op. 36 (2e et 4e mouvements)

Vous allez aimer