TAP : Théatre et auditorium de Poitiers

  • previousnext
    zoom Dylan Corlay © DR

Dvořák, Strauss, Haydn

Orchestre Poitou-Charentes

La Suite tchèque d’une superbe invention mélodique utilise comme souvent chez Dvořák des rythmes de danses venus de Bohême, de Moravie et plus largement d’Europe centrale. Dylan Corlay dirige ensuite la célébrissime 103e symphonie de Haydn. Elle doit son nom à la surprenante introduction, jouée par le timbalier, qui fit à l’époque couler beaucoup d’encre. Quant au 2e Concerto pour cor de Richard Strauss, c’est un véritable bijou. Le compositeur de 82 ans, qui à la fin de sa vie retournait au classicisme, donne à cet instrument, qu’il a tant aimé et si bien servi, une dernière occasion de briller. D’une difficulté invraisemblable, il est ici joué par le merveilleux David Guerrier, aussi à l’aise à la trompette (et au trombone, et au tuba !) qu’ici au cor.

« On sait combien la démarche artistique de David Guerrier est authentique, passionnée, généreuse et ne cesse d’arpenter avec exigence des territoires musicaux audacieux et souvent peu parcourus. » Le Progrès à propos de David Guerrier
Dim 15.10.17 16:00 TAP auditorium Tarif M Places numérotées 0
Dylan Corlay direction
David Guerrier cor

> Antonín Dvořák
Suite tchèque en ré majeur op. 39

> Richard Strauss
Concerto pour cor n° 2 en mi bémol majeur

> Joseph Haydn
Symphonie n° 103 en mi bémol majeur « Roulement de timbales »
> Formation enseignants mer 11 oct
  • Musique classique et contemporaine
  • 15.10
  • Tarif M
  • Durée : 1h30 avec entracte
  • logomalvoyant
dezoom next previous