TAP : Théatre et auditorium de Poitiers

  • previousnext
    zoom © Andrea H. Vega

Quatuor Van Kuijk

Beethoven, Webern, Schubert

Voici trois jalons importants de la musique de chambre. Malgré sa numérotation, l’opus 18 n° 3 est le premier quatuor écrit par Beethoven qui s’affranchit déjà de Haydn, le créateur du genre. Un siècle plus tard, Webern éclate la forme et les instruments suivent chacun leur voie, se retrouvent et se repoussent comme des atomes. Le jeune quatuor à cordes français Van Kuijk, l’un des plus éminents de sa génération, achève ce programme par un chef-d’œuvre de l’époque romantique, La Jeune Fille et la Mort de Schubert d’après le lied du même nom. Dans son second mouvement, quelques notes évoluent vers cinq variations d’une étreignante beauté.

« Leur art de la construction, leur jeu sensible et plein d’allant, leur perfection rythmique éblouissent. » Diapason
Jeu 11.01.18 20:30 TAP auditorium Tarif M Places numérotées 0
Nicolas Van Kuijk, Sylvain Favre-Bulle violons
Emmanuel François alto
François Robin violoncelle

> Ludwig van Beethoven
Quatuor à cordes en ré majeur op. 18 n° 3

> Anton Webern
Fünf Stücke op. 5

> Franz Schubert
Quatuor à cordes en ré mineur D. 810 « La Jeune Fille et la Mort »
  • Musique classique et contemporaine
  • 11.01
  • Tarif M
  • Durée : 1h20
  • logomalvoyant
  • SitePlaylistTap

dezoom next previous