TAP : Théatre et auditorium de Poitiers

  • previousnext
    zoom © Lydie Billaud - www.micheletmichel.com

 

C'est un vent d'Asie qui vient épicer notre saison de spectacles et de cinéma. Si le Japon se taille la part du... dragon en matière de spectacle vivant, les pays d'expression chinoise seront plus présents au cinéma, notamment au cœur du Poitiers Film Festival (nouveau nom des Rencontres Henri Langlois).

Vous savez l’importance que nous accordons à la musique et c'est encore une saison très riche, aux esthétiques multiples, que nous vous proposons : c'est bien le monde DES musiques qui nous intéresse.

Nous conservons bien sûr nos deux grands rendez-vous, le Poitiers Film Festival fin novembre et le Festival À Corps en avril. J’attire aussi votre attention sur deux événements majeurs :
- le temps de rencontres et de débats organisé avec l'Université de Poitiers aura lieu en novembre. Sur le thème de l'Étranger, Peaux de tigre et de pouilleux nous permet d’accueillir Exhibit B, la saisissante exposition de tableaux vivants de l'artiste sud-africain Brett Bailey au Musée Sainte-Croix,
- en février, ce sera une extraordinaire expérience théâtrale que vous n'êtes pas prêts d'oublier. Cet Henry VI de Shakespeare dure 18 heures ! En plusieurs épisodes, pauses et dîners compris… Il nous a sidérés par son intelligence dramaturgique, sa vitalité, sa jeunesse. Son metteur en scène, Thomas Jolly, 32 ans, est depuis ce chef-d'œuvre, la coqueluche des festivals et des grandes maisons de théâtre.

N’oubliez pas la danse ! Le programme est exemplaire par sa diversité : classique avec un pilier du répertoire, flamenco avec une prodigieuse danseuse qui s'impose internationalement, butô avec une compagnie japonaise unique en son genre, contemporaine enfin avec des formes très variées, dont le "must" absolu du moment nous fait brûler d'impatience…

Retrouvons-nous le 10 septembre, nous reparlerons de tout cela avec des artistes, des images, des sons et quelques douceurs de bouche.

Jérôme Lecardeur
- directeur du TAP


Un grand merci pour leur aide à Yusuke Hashimoto, directeur artistique du festival New Experiment de Kyoto, Aya Soejima, consultante spectacles, Maison de la Culture du Japon - Paris, Rebecca Lee, directrice de l'Institut franco-japonais de Yokohama et Christophe Susset, conseiller pour l'international, ONDA – Paris.
    dezoom next previous