TAP : Théatre et auditorium de Poitiers

  • previousnext
    zoom Pygmalion © PIERGAB
  • previousnext
    zoom Raphael Pichon © François Sechet

Pygmalion

Cantates de Bach

Il nous faut passer par tant d’afflictions pour entrer au royaume de Dieu, Moi, misérable humain, qui me délivrera ? Qui sait combien ma fin est proche ! Ô mon Dieu bien-aimé, quand donc vais-je mourir ? : les quatre cantates de cette étape du voyage spirituel imaginé par Raphaël Pichon et ses musiciens ne traitent que de la brièveté de notre passage dans cette « vallée de larmes » ou de la crainte de la mort dans l’œuvre de Bach. Mais si la tonalité générale est sombre, Bach veille à ne jamais tomber corps et bien dans la déploration : çà et là, un orgue concertant fabuleux, un contrepoint entêtant du hautbois d’amour, des cordes enjouées ou un cor solaire éclairent l’ensemble comme une bougie dans un tableau de Georges de La Tour.

« Déliées, homogènes, nuancées, gouleyantes, les voix de tous les pupitres (que de jeunes chanteurs et de timbres frais dans les rangs !) séduisent et forcent l’admiration par leur précision autant que par leur poésie. » La Croix
Dim 19.11.17 16:00 TAP auditorium Tarif L Places numérotées 0
Raphaël Pichon direction
Dorothee Mields soprano
Wiebke Lehmkuhl alto
Nick Pritchard ténor
Christian Immler basse

> Johann Sebastian Bach
Cantate BWV 146 : Wir müssen durch viel Trübsal ; Cantate BWV 48 : Ich elender Mensch, wer wird mich erlösen ? ; Cantate BWV 27 : Wer weiss wie nahe mir mein Ende ? ; Cantate BWV 8 : Liebster Gott, wenn werd ich sterben ?
  • Musique classique et contemporaine
  • 19.11
  • Tarif L
  • Durée : 1h40 avec entracte
  • logomalvoyant
dezoom next previous