TAP : Théatre et auditorium de Poitiers

  • previousnext
    zoom Affiche coloniale © Joseph de la Nézière. Musée Sainte-Croix, Poitiers
  • previousnext
    zoom Manges tes morts

Peaux de tigre et de pouilleux
Jeudi 13 novembre

10h30-20h / exposition
TAP
ZOOS HUMAINS : L’INVENTION DU SAUVAGE
Groupe de recherche Achac et Fondation Lilian Thuram – Éducation contre le racisme
Cette exposition reçoit le soutien de la MGEN et de la CASDEN.
Voir Mardi 12 novembre



10h30-20h /
Projection en continu
TAP salle de projection - durée : 32 min
ICI ET LÀ-BAS : PAROLES D’IMMIGRÉS (2000)
Archives Canopé
Voir Mardi 12 novembre



10h30 / table ronde

TAP auditorium – durée : 1h30
LES BOHÉMIENS, LES ROMS ET LES GENS DU VOYAGE : HISTOIRE ET ACTUALITÉ
animée par Frédéric Chauvaud, avec Céline Bergeon, Régis Guyon, Emmanuel Aubin

À la fin des années 1880, les Bohémiens sont pratiquement exhibés et désignés à la vindicte publique. Dans l’imaginaire collectif chacun se représente des groupes sans scrupules ou des bandits prêts à toutes les exactions. Ils sont victimes de la circulation d’un ensemble d’images, de la plus étonnante à la plus terrifiante, même si Alexandre Dumas écrivait dès 1845 que « Toutes ces histoires de Bohémiens qui enlèvent les enfants n’ont plus de vogue chez nous ». Outre les préjugés, il s’agira aussi d’examiner le discours juridique appliqué depuis 1912 aux Bohémiens, puis aux Roms et aux Gens du voyage. Ces derniers ne sont pas des errants allant on ne sait où, ils s’inscrivent aujourd’hui dans des territoires, en particulier en Poitou-Charentes, région devenue un lieu-clé dans les parcours de nombreuses familles.

Emmanuel Aubin, est professeur de droit public à l’Université de Poitiers, auteur d'un ouvrage sur La Commune, les Gens du voyage et les Roms (Berger-Levrault, 3ème éd, sept.2014) et de nombreux articles sur les relations conflictuelles entre le droit, les Tsiganes, Gens du voyage et Roms.

Céline Bergeon est maître de conférences en géographie à l’Université de Poitiers. Elle a effectué une thèse au sein du laboratoire de recherche Migrinter sur la mobilité des Gens du voyage dans le Poitou-Charentes et en région wallonne.

Régis Guyon, rédacteur en chef de la revue Diversité, est délégué Éducation & société de Canopé (création et accompagnement pédagogique), éditeur de ressources pédagogiques.

Frédéric Chauvaud, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Poitiers, responsable de l’axe « Sociétés conflictuelles » du Criham, s’est attaché à la haine des Bohémiens et des Romanichels (2014) ainsi qu’à l’étude des Boucs émissaires, têtes de Turcs et souffre-douleur (PUR, 2012).



14h30 / table ronde
TAP auditorium – durée : 1h30
LE COLONISÉ, L’EXOTIQUE, L’IMMIGRÉ : NORMES, DROITS, DISCOURS ET REPRÉSENTATIONS
animée par Stéphane Bikialo, avec Karine Michelet, Alain Quella-Villéger, Laure Blévis

L'étranger, qu'il s'agisse du colonisé, de l'exotique, de l'immigré, est une figure complexe qui questionne le droit, l'anthropologie, l'histoire et, plus largement, nos discours et représentations, en particulier du 19e siècle à notre actualité la plus vive. La rencontre proposée ici, entre des spécialistes de champs scientifiques différents, devrait permettre d'évoquer sous diverses facettes cette question de l'altérité, à laquelle la notion d'« étranger » confronte les normes, les idéologies, les imaginaires, les regards.

Laure Blévis est enseignante-chercheure à l’Institut des Sciences sociales du Politique, maître de conférences de sociologie à l’Université Paris Ouest Nanterre. Ses travaux portent notamment sur la sociologie du droit, de l’immigration, de la citoyenneté, et sur l’histoire et l’analyse du fait colonial.

Karine Michelet est maître de conférences de droit public à l’Université de Poitiers. Ses travaux portent notamment sur la condition juridique des étrangers en France.

Alain Quella-Villéger est historien, professeur agrégé et docteur en histoire contemporaine. Il se consacre aux récits de voyage, à l’exotisme, à l’histoire coloniale. Fondateur de la revue Les Carnets de l’exotisme, il est co-scénariste de documentaires et auteur d’une trentaine d’ouvrages.

Stéphane Bikialo est maître de conférences de langue et littérature françaises contemporaines à l’Université de Poitiers, vice-président délégué à l’Université Citoyenne et à l’égalité femmes/hommes.



16h / cinéma

TAP Castille – durée : 1h24
LA BM DU SEIGNEUR
France - 2011 - réalisation Jean-Charles Hue - interprétation Frédéric Dorkel, Angélina Dauber

Chez les Yéniches, communauté de Gens du voyage, le respect des aînés et la ferveur religieuse côtoient indifféremment le vandalisme. Fred Dorkel est l'un d'entre eux : craint et estimé par les siens, il vit du vol de voitures. Une nuit, sa vie bascule : un ange lui apparait. Pour Fred, c'est le signe d'une seconde chance qu'il doit saisir. Il décide de se ranger, mais ce choix va l'opposer à sa famille...
« Jean-Charles Hue a transformé des pestiférés en héros mythologiques. » Le Monde

Projection suivie d’une rencontre avec Jean-Charles Hue.



18h / conférence
TAP auditorium – durée : 1h
COLONISATION ET RÉPARATION : COMMENT FAIRE FACE AUX CRIMES DE L’HISTOIRE ?
Louis-Georges Tin

La réparation est le fondement de toute justice. Quand un tort est commis, il doit être réparé. Si l'on reconnaît que la traite négrière fut un crime, alors il faut qu'il y ait réparation. Si l'on refuse la réparation, c'est qu'on remet en cause le caractère criminel du fait. En 2012, le gouvernement français s'est engagé à mettre en place une politique de réparation, mais François Hollande s'y est opposé. Cependant, de plus en plus d'associations, de syndicats, de partis politiques militent en ce sens. Qu'est-ce que la réparation, et comment pourrait-elle être mise en œuvre dans le contexte français ? Qu'en est-il au niveau international ? Comment à travers les réparations peut-on comprendre notre histoire, et préparer l'avenir ?

Louis-Georges Tin, ancien élève de l'École normale supérieure, est maître de conférences à l'Université d'Orléans. Il est également président du CRAN (Conseil représentatif des associations noires). Il a écrit plusieurs ouvrages sur les discriminations. Dernier livre paru : Esclavage et réparation : comment faire face aux crimes de l'histoire, Stock, 2013.



20h30 / cinéma
TAP Castille – durée : 1h34
MANGE TES MORTS
France - 2014 - réalisation Jean-Charles Hue - interprétation Frédéric Dorkel, Mickael Dauber

Jason Dorkel, 18 ans, appartient à la communauté des Gens du voyage. Il s’apprête à célébrer son baptême chrétien alors que son demi-frère Fred revient après plusieurs années de prison. Ensemble, accompagnés de leur dernier frère, Mickael, un garçon impulsif et violent, les trois Dorkel partent en virée dans le monde des « gadjos » à la recherche d’une cargaison de cuivre.
« Pour la vitesse et l’énergie plastique avec lesquelles cette immersion dans une communauté jamais regardée au cinéma croise la force du documentaire, la physique et les métaphysiques du film noir et du western initiatique, le film a emporté le Prix Jean Vigo 2014. » àVoir-àLire

Projection suivie d’une rencontre avec Jean-Charles Hue.
Jeu 13.11.14 TAP 0
  • SitePlaylistTap

dezoom next previous