TAP : Théatre et auditorium de Poitiers

  • previousnext
    zoom Nicolas Dautricourt © Nanogirl
  • previousnext
    zoom Jean-François Verdier © Yves Petit
picto porte

Mendelssohn, Sibelius, Schumann

Orchestre Poitou-Charentes

Le programme que dirige le brillant Jean-François Verdier invoque les forces de la nature, du moins, telles que la musique romantique les a illustrées. L’ouverture des Hébrides est un tableau de la mer d’Écosse, de la brume au déchaînement jusqu’à l’apaisement. L’hymne de Schumann au printemps (sa première partition symphonique) est moins descriptif mais reflète l’état de bonheur et d’euphorie du compositeur au moment de sa composition. À découvrir enfin, les courtes pièces pour violon et orchestre de l’inclassable Sibelius, musicien finlandais qui n’a eu de cesse de décrire les grands espaces sous le soleil de minuit. Une occasion d’entendre le violoniste Nicolas Dautricourt, trop rare sur les scènes françaises.


« Nicolas Dautricourt, violoniste français à la notoriété bien inférieure à l'intensité de son jeu et à la splendeur de sa sonorité. » Les Échos
Jeu 12.11.15 20:30 TAP auditorium Tarif M Places numérotées 0
Jean-François Verdier, direction
Nicolas Dautricourt, violon

> Felix Mendelssohn : Les Hébrides op. 26 (ouverture)
> Jean Sibelius : Sérénade n°2 pour violon et orchestre en sol mineur op. 69, Humoresques pour violon et orchestre, Valse Triste op.44
> Robert Schumann : Symphonie n° 1 en si bémol majeur op. 38 Le Printemps
> Pourquoi les chefs d’orchestre mènent-ils tout le monde à la baguette ? avec Jérôme Rouger, jeu 12 nov 18h30
+ d'infos...

> Formation enseignants jeu 12 nov
+ d'infos...
  • SitePlaylistTap

dezoom next previous