TAP : Théatre et auditorium de Poitiers

  • previousnext
    zoom © Arthur Péquin
  • previousnext
    zoom © Arthur Péquin
  • previousnext
    zoom © Arthur Péquin
  • previousnext
    zoom © Arthur Péquin
  • previousnext
    zoom © Arthur Péquin
  • previousnext
    zoom © Arthur Péquin
  • previousnext
    zoom © Arthur Péquin

Le bâtiment présentation générale

Pour le dialogue des arts vivants avec la ville

2008, une nouvelle naissance pour la Scène nationale de Poitiers
Après 30 ans de programmation « éclatée » dans la ville, la Scène Nationale regroupe l’essentiel de ses activités au sein du TAP - Théâtre Auditorium de Poitiers.
Cet ensemble architectural exceptionnel vient lui offrir les perspectives de développement qu’elle attendait, donnant ainsi toute son ampleur au projet culturel et artistique de l’établissement.
Le cinéma demeure dans la salle de l’ancien Théâtre municipal où sa programmation s’étoffera, en attendant qu’il se transforme en muti-salles. Le Centre de Beaulieu avec sa salle de spectacle reste un partenaire privilégié du TAP.

Grâce à une politique culturelle active de la Ville, fortement accompagnée par le Ministère de la Culture, la Région et le Département, la capitale de la région Poitou-Charentes est désormais dotée d’un équipement dédié au spectacle vivant, dont la qualité s’inscrit dans le réseau de diffusion artistique des grandes villes européennes.

Une architecture à l’écoute d’un projet
Bien intégré dans le paysage urbain, le TAP est idéalement situé au centre de la ville, à proximité du quartier de la Gare TGV – en plein développement – et du centre historique. Sa conception a été confiée à l’architecte portugais João Luis Carrilho da Graça qui s’est entouré des sociétés « Commins A. » pour l’acoustique et « Scène » pour la scénographie. Fruit d’une collaboration exemplaire entre la Ville et la Scène nationale, le TAP a été conçu, dès son origine, pour abriter des espaces de travail et de rencontres, aussi bien pour les artistes que pour le public.

Le premier objectif était de doter la ville d’un équipement très performant au service de la création et la diffusion du spectacle vivant qui soit également en capacité d’assumer l’accueil de nombreux artistes associés ou en résidence.
Le second, visait à créer un établissement public qui soit également un lieu de vie permanent, composé d’espaces qui permettent de multiplier les échanges, le dialogue et l’interaction entre les artistes, la population et l’ensemble de la société.

João Luis Carrilho da Graça a su répondre à ces objectifs en proposant une architecture en parfaite adéquation avec le projet culturel et artistique de l’établissement.

Des espaces multiples et ouverts
Le TAP se présente comme deux parallélépipèdes aux lignes simples et pures, dont l’élégance contemporaine se marie harmonieusement à la pierre calcaire du patrimoine historique alentours.
A l’intérieur, une signalétique originale, véritable fresque murale, dirige le visiteur à travers les espaces : un large hall d’accueil ; un salon de conversation et un petit salon ; le théâtre de 720 places; l’auditorium conçu « à plat » de 1050 places; deux vastes foyers avec bars; trois salles de répétition; un studio d’enregistrement audiovisuel, un bar-restaurant, Le Meteo, ouvert sur une terrasse dominant la vallée de la Boivre.
Le large parvis minéral, bordé de pelouses plantées d’arbres, s’annonce naturellement comme une nouvelle place au cœur de la ville et un nouvel accès piéton entre la gare et le centre.

Une façade lumineuse et vivante
Les façades du bâtiment sont habillées d’une paroi de verre opalescent. Au-delà de son originalité et de ses qualités esthétiques évidentes, cette peau translucide masque un système innovant de projection d’images vidéo, piloté par ordinateur.
L’édifice devient ainsi support de communication – annonces de la programmation, extraits de spectacles - ou dispositif mural permanent d’expression artistique pour la création numérique.

Un outil pour les artistes
Le TAP a été conçu pour recevoir toutes les formes artistiques du spectacle vivant et accueillir de nombreuses équipes artistiques.

Trois artistes sont associés ou en résidence à la Scène Nationale :

Philippe Herreweghe
, Orchestre des Champs-Elysées;
Jean-François Heisser, Orchestre Poitou-Charentes;
Philippe Nahon
, Ars Nova ensemble instrumental.

D’autres équipes de création seront ponctuellement accueillies chaque saison.

Une réalisation pour susciter la curiosité

La projection d’images vidéo sur ses façades, la possibilité de coloriser l’ensemble du vitrage à la tombée de la nuit, sont autant de singularités architecturales qui confèrent au bâtiment sa « monumentalité souriante », tout en créant le désir d’y entrer (de passer de l’autre côté du verre !).
A tout moment, dans la journée et tard le soir, les espaces de convivialité, foyers, bars invitent à la circulation, à la découverte, et aux échanges. A l’heure du déjeuner ou en fin d’après-midi, une programmation de formes courtes ou de mini-concerts, destinée à faciliter la découverte de la création d’aujourd’hui, sera proposée le plus souvent gratuitement.

La médiation culturelle, considérée depuis toujours comme un des axes privilégiés du projet culturel de Poitiers, y développera un important programme d’accompagnement du spectateur: rencontres, débats, conférences, stages, pratiques amateurs, partenariats avec l’éducation nationale…

L’équipe de la Scène Nationale a l’ambition de faire du TAP un lieu d’exception pour tous.

    dezoom next previous