TAP : Théatre et auditorium de Poitiers

  • previousnext
    zoom The Ballad of Genesis and Lady Jaye

Le Miroir d'Éros - Jeudi 27 mars

Normes dans le genre : la cité, la morale et le droit

9h-18h / exposition
Maison Des Étudiants
À BAS LES CLICHÉS
proposée par l’association En tous genres
Voir Mardi 25 mars

10h-21h / exposition
TAP foyer général
HEUREUSES [DI] VERSIONS 
Marie Tijou
Voir Lundi 24 mars

10h-21h / projections en boucle
TAP salle de projection
ARCHIVES DU CNDP : ÉMISSIONS DE L’INSTITUT PÉDAGOGIQUE NATIONAL
Voir Lundi 24 mars

10h-21h / exposition
TAP foyer auditorium
FILLES/GARÇONS : ÉGALITÉ DES CHANCES ?
proposée par le CNDP
Voir Mardi 25 mars


10h30 / table ronde

TAP auditorium – durée : 1h30
BEAU COMME L’ANTIQUE : GENRE, CORPS, ÉROTISME DANS LA GRÈCE ANTIQUE
animée par Michel Briand, avec Sandra Boehringer et Lydie Bodiou

La notion de genre est un outil très utile pour analyser et comprendre la culture grecque ancienne, et en retour la nôtre, dans une perspective anthropologique, historique, esthétique, littéraire. Masculin/féminin ? Genres/sexualités ? Construction du corps ? Genre et société ?

Lydie Bodiou est maître de conférences en histoire ancienne à l'Université de Poitiers, membre du laboratoire HeRMA. Ses travaux portent sur l'histoire des femmes et du genre dans l'Antiquité grecque, particulièrement l'histoire du corps, son apparence et ses représentations.

Sandra Boehringer, maîtresse de conférences en histoire ancienne, Université de Strasbourg, auteur notamment de L’homosexualité féminine dans l’Antiquité grecque et romaine, Belles Lettres, 2007 ; Homosexualité. Aimer en Grèce et à Rome, « Signet », Belles Lettres, Paris, 2010 (avec la collaboration de Louis-Georges Tin) ; codirectrice (avec Violaine Sébillotte-Cuchet) de Hommes et femmes dans l’Antiquité. Le genre : méthodes et documents, Armand Colin, 2011).

Michel Briand, professeur de langue et littérature grecques, Université de Poitiers.

14h / table ronde
TAP auditorium – durée : 1h30
NORMES DU GENRE ET SOCIÉTÉ : QUI ENSEIGNE LE GENRE ? COMMENT LE GENRE EST-IL APPRÉHENDÉ PAR LE DROIT DE LA FAMILLE ?
animée par Stéphane Bikialo, avec Elsa Berry et Alexandre Jaunait

La notion de genre est au centre de débats contemporains cruciaux, en particulier dans les domaines du droit, de la famille, de l’éducation ou de la recherche scientifique. Comme tout rapport de pouvoir, le genre est producteur de normes sociales qui sont transmises et reproduites par la famille, l'école et les institutions. Au moment où les controverses sur l'enseignement des études sur le genre à l'école prennent de l'ampleur, on est alors fondé à se demander qui enseigne vraiment le genre aujourd'hui. La question de l'importance du genre en matière de reconnaissance du couple, et de la parenté, éléments fondateurs de la famille, a aussi donné lieu récemment à d'importants débats et évolutions. On peut alors s'interroger sur la façon dont le genre est aujourd'hui appréhendé en droit de la famille.

Elsa Berry, maîtresse de conférences en droit de la famille, Université de Poitiers.

Stéphane Bikialo, maître de conférences en langue et littérature françaises, Université de Poitiers. Il est directeur de la revue La Licorne depuis 2008.

Alexandre Jaunait, maître de conférences en science politique, Université de Poitiers, co-auteur d’Introduction aux études sur le genre, Bruxelles, De Boeck, 2012 (avec L. Bereni, S. Chauvin et A. Revillard).


16h / projection
TAP Castille – durée : 1h15
THE BALLAD OF GENESIS AND LADY JAYE
film de Marie Losier (France – 2011)

" The Ballad of Genesis and Lady Jaye retrace l’histoire hors du commun de l’artiste Breyer P-Orridge Genesis et de sa femme et partenaire artistique, Lady Jaye Breyer P-Orridge, qui par amour ont décidé tous deux de se fondre en une seule entité. Artiste majeur de l’avant-garde new-yorkaise de ces 30 dernières années, considéré comme l’un des pères de la musique industrielle, Breyer P-Orridge Genesis a défié les limites de l’art et de la biologie. En 2000, il débute une série d’opérations (plastiques) afin de ressembler trait pour trait à sa femme, une performance risquée, ambitieuse et subversive. The Ballad of Genesis and Lady Jaye relate cet acte ultime d’amour et de dévotion. Un très beau film, sauvage et bouleversant, sur la réinvention de soi et la liberté d'être soi-même. " Les Inrockuptibles

Projection présentée par Blaise Royer, Secrétaire de rédaction aux Cahiers de civilisation médiévale – Université de Poitiers et Alexandre Pierard, bibliothécaire et responsable du secteur audiovisuel à la médiathèque François-Mitterrand.


18h / table ronde
TAP théâtre – durée : 1h30
LA QUESTION DU GENRE DANS LE SPECTACLE VIVANT
animée par Marie-Christine Vernay avec Alexandre Paulikevitch, Anne Morel, Gaëlle Bourges, Jérôme Lecardeur

De mille façons, parfois très différentes selon les époques et les pays où ils s’expriment, les usages du travestissement sont communs dans le spectacle vivant. Il est vrai que, depuis les comédiens de l’Antiquité en passant par les cultures asiatiques traditionnelles jusqu’aux performers queer d’aujourd’hui, les artistes de spectacle vivant semblent plus tolérants sur ces questions que d’autres pans de la société, ne serait-ce que par nécessité performative. Pourtant, ils sont bien traversés eux aussi par les revendications identitaires contemporaines et les clichés toujours vivaces qui stigmatisent danseuses et danseurs, par exemple.

Gaëlle Bourges, chorégraphe, creuse dans son travail le sillon de la sexualité et de ses représentations, ainsi que le dialogue continu entre discours, pensées, images, imaginaires construits par la culture occidentale et réponses produites par nos cerveaux.

Jérôme Lecardeur, a débuté sa carrière comme danseur professionnel, s’est occupé de compagnies de danse avant de rejoindre la région d’Ile-de-France puis le Ministère de la Culture et de la Communication. Il a été ensuite directeur de DSN – scène nationale de Dieppe avant de prendre la direction du TAP en 2010.

Anne Morel, comédienne, metteure en scène, directrice artistique de la Compagnie SANS TITRE production depuis 18 ans. Elle a une formation de comédienne au Conservatoire de Montpellier, en Dramaturgie à l’Université de la Sorbonne Nouvelle  (DEA d’Études Théâtre), et est titulaire d’une maitrise de droit  (Histoire des idées politiques).

Alexandre Paulikevitch, chorégraphe, interprète, professeur et performer engage une réflexion autour de la traditionnelle et populaire "danse baladi" (communément appelée danse orientale). Ainsi, il rejoint avec son propre corps au masculin, le règne du féminin, et dégage cette danse de son environnement musical traditionnel.

Marie-Christine Vernay, journaliste et critique française, spécialiste de la danse (notamment contemporaine), travaille pour le journal Libération.



20h / spectacle - danse
TAP plateau B – durée : 50 min.
TAJWAL 
Alexandre Paulikevitch (Liban)
Plus d'infos

Jeu 27.03.14 16:00 TAP 0
  • SitePlaylistTap

dezoom next previous