TAP : Théatre et auditorium de Poitiers

  • previousnextMARLENE MONTEIRO FREITAS
    zoom © Pierre Planchenault
  • previousnextMARLENE MONTEIRO FREITAS
    zoom © Pierre Planchenault
  • previousnextMARLENE MONTEIRO FREITAS
    zoom © Pierre Planchenault
  • previousnextMARLENE MONTEIRO FREITAS
    zoom © Pierre Planchenault
  • previousnextMARLENE MONTEIRO FREITAS
    zoom © Pierre Planchenault
  • previousnextMARLENE MONTEIRO FREITAS
    zoom © Pierre Planchenault
  • previousnextMARLENE MONTEIRO FREITAS
    zoom © Pierre Planchenault
logoacorps
jeu 09 > ven 17 avr / Poitiers

D'ivoire et chair - les statues souffrent aussi

Marlene Monteiro Freitas

Chorégraphe et interprète de l’étrange et de l’extravagance, Marlene Monteiro Freitas invente un bal grotesque pour quatre danseurs et trois musiciens. Entre l’animé et l’inanimé, les vivants et les morts, la chorégraphe joue de l’hybridité, rappelant que la transgression est affaire de désir et d’amour. Ce bal singulier, peuplé de pantins mécaniques ou de statues de pierre s’anime au son des cymbales. Les musiciens, tantôt orchestre tantôt poupées mécanisées, mènent la danse. Les corps-statues imaginés par Marlene Monteiro Freitas sont délicats, emplis d’une force émotionnelle qui défie toute pétrification. Un spectacle décalé et surtout profondément émouvant.
Jeu 09.04.15 21:00 Maison des étudiants Tarif XXS 0
Cap-Vert
chorégraphie et interprétation Marlene Monteiro Freitas
musique Cookie, Tiago Cerqueira
lumière Yannick Fouassier
recherche Marlene Monteiro Freitas, João Francisco Figueira
avec Marlene Monteiro Freitas, Andreas Merk, Betty Tchomanga, Lander Patrick, Cookie (percurssions), Tomás Moital (percurssions), Miguel Filipe (percurssions)
> Rencontre avec Marlene Monteiro Freitas animée par Gérard Mayen - à l’issue du spectacle - gratuit
  • SitePlaylistTap

dezoom next previous